Monthly Archives: août 2006

6 2669

L’Omaha Hi/Lo L’Omaha Hi/Lo ressemble beaucoup à l’Omaha classique, mais dans cette variante, le pot est partagé entre la main la plus haute (comme pour l’Omaha classique) et la main la plus basse qui doit être composée de cinq cartes différentes, inférieures ou égales à 8. Veuillez consulter le Classement des mains pour plus d’informations.
Les joueurs reçoivent quatre cartes fermées qu’ils sont les seuls à pouvoir voir, puis cinq cartes communes sont placées sur la table. Tout le monde peut les voir et les utiliser. Chaque joueur doit utiliser deux (et deux seulement) de ses cartes fermées et trois des cartes communes pour constituer sa main.
La partie est divisée en quatre tours d’enchères qui se font dans le sens des aiguilles d’une montre, autour de la table. Les enchères commencent à partir du joueur qui se trouve à la gauche du bouton Donneur. Ce bouton se décale d’un rang vers la gauche à la fin de chaque partie. Lors d’une partie en ligne, le bouton Donneur remplace le véritable croupier.
Les blinds
Avant qu’une partie ne commence, les deux joueurs assis à la gauche du donneur placent des mises dites « blinds ». On les appelle blinds (ce qui veut dire aveugle en anglais) parce qu’elles sont placées avant que les joueurs n’aient vu les cartes. Les blinds permettent de s’assurer qu’il y a de l’argent dans le pot dès le début de la partie. Le joueur situé immédiatement à la gauche du donneur place le petit blind, et le joueur à sa gauche place le gros blind.
Le pré-flop
Chaque joueur reçoit quatre cartes qu’il est le seul à pouvoir voir, ce sont des cartes fermées. Ensuite, le premier tour d’enchères commence avec le joueur qui se trouve à la gauche de celui ayant placé le gros blind. Ce joueur, qui est le premier à parler, peut :
Suivre : miser un montant égal à celui du gros blind. Relancer : augmenter le montant des mises. Se coucher : abandonner ses cartes et quitter la partie. Lorsque le tour d’enchères revient au joueur qui a placé le gros blind, celui-ci peut annoncer « parole » et ainsi rester dans la partie sans rien ajouter au pot. Cependant, si un adversaire a relancé, ce joueur a trois possibilités : il peut se coucher, suivre ou sur-relancer.
Le flop
Il s’agit de trois cartes communes, que tous les joueurs peuvent utiliser pour constituer leur main de cinq cartes. Elles sont placées faces découvertes sur la table et sont suivies d’un deuxième tour d’enchères.
Le tournant
Il s’agit de la quatrième carte commune qui est placée face découverte sur la table. Les joueurs procèdent à un troisième tour d’enchères.
La rivière
C’est la cinquième et dernière carte commune à être révélée. Les joueurs procèdent au dernier tour d’enchères.
L’abattage
S’il reste plusieurs joueurs à ce stade de la partie, on procède à l’abattage au cours duquel les joueurs révèlent leurs cartes. La main la plus haute (high en anglais) remporte la moitié du pot et la main la plus basse (low en anglais) récupère l’autre moitié. Un même joueur peut avoir à la fois, la main la plus haute et la main la plus haute. Toutefois, si aucun joueur n’a de main basse, c’est la main la plus haute qui remporte l’intégralité du pot.

3 2582

Le Texas Hold’em Le Texas Hold’em est la variante de poker la plus populaire ; c’est aussi la plus simple à apprendre.
Les joueurs reçoivent deux cartes dites fermées, c’est-à-dire que seul le joueur qui les possède peut les voir et les utiliser. Plus tard, cinq cartes communes, que tout le monde peut voir et utiliser, sont placées sur la table. Les joueurs peuvent constituer leur main de cinq cartes en utilisant au choix les deux, une ou aucune de leurs cartes fermées, combinées aux cartes communes.
La partie est divisée en quatre tours d’enchères qui se font dans le sens des aiguilles d’une montre, autour de la table. Les enchères commencent à partir du joueur qui se trouve à la gauche du bouton Donneur. Ce bouton se décale d’un rang vers la gauche à la fin de chaque partie. Lors d’une partie en ligne, le bouton Donneur remplace le véritable croupier.
Les blinds
Avant qu’une partie ne commence, les deux joueurs assis à gauche du donneur placent des mises dites « blinds ». On les appelle blinds (ce qui veut dire aveugle en anglais) parce qu’elles sont placées avant que les joueurs n’aient vu les cartes. Les blinds permettent de s’assurer qu’il y a de l’argent dans le pot dès le début de la partie. Le joueur situé immédiatement à la gauche du donneur place le petit blind, et le joueur à sa gauche place le gros blind.
Le pré-flop
C’est là que le jeu s’emballe ! Chaque joueur reçoit deux cartes qu’il est le seul à pouvoir voir, ce sont des cartes fermées. Ensuite, le premier tour d’enchères commence avec le joueur qui se trouve à la gauche de celui ayant placé le gros blind. Ce joueur, qui est le premier à parler, peut :
Suivre : miser un montant égal à celui du gros blind. Relancer : augmenter le montant des mises. Se coucher : abandonner ses cartes et quitter la partie. Lorsque le tour d’enchères revient au joueur qui a placé le gros blind, celui-ci peut annoncer « parole » et ainsi rester dans la partie sans rien ajouter au pot. Cependant, si un adversaire a relancé, ce joueur a trois possibilités : il peut se coucher, suivre ou sur-relancer.
Le flop
Il s’agit de trois cartes communes, que tous les joueurs peuvent utiliser pour constituer leur main de cinq cartes. Elles sont placées faces découvertes sur la table et sont suivies d’un deuxième tour d’enchères.
Le tournant
Il s’agit de la quatrième carte commune placée face découverte sur la table. Les joueurs procèdent à un troisième tour d’enchères.
La rivière
C’est la cinquième et dernière carte commune à être révélée. Les joueurs procèdent au dernier tour d’enchères.
L’abattage
S’il reste plusieurs joueurs à ce stade de la partie, on procède à l’abattage au cours duquel les joueurs révèlent leurs cartes, et c’est la main la plus haute qui l’emporte. Veuillez consulter le Classement des mains pour plus d’informations. Si deux joueurs ont une main de même valeur, ils se partagent le pot.